Pêche à la mouche sèche en eaux rapides, ruisseaux et rivières de montagnes
par Gilles CASSAGNE

Technique: les lancers

Lancer à la lune en revers sous la ripisylve.

Le lancer à la lune est utilisé lorsque la soie ne peut être déployée à l'arrière, mais qu'il y a une fenêtre dans la végétation au-dessus de soi.
Cela demande un mouvement particulier du poignet que je détaillerai dans une autre vidéo.

Observer attentivement la position du moulinet

Dans la vidéo présentée ci-dessous, réalisée sur un petit ruisseau proche du plateau de Millevaches, des arbres encombrent la rivière à l'arrière et à l'avant. Heureusement, l'espace est à peu près dégagé au dessus de ma tête. La truite, elle, se trouve le long de la berge, abritée sous la ripisylve.

La trajectoire de la soie se fait successivement dans un plan presque vertical, puis dans un plan horizontal grâce à un coup de poignet.
L'action du poignet est difficile à voir sur la vidéo. Pour cela, il faut observer attentivement et au ralenti la position du moulinet (voir l'animation ci-contre).

Ce type de coup ne peut être réalisé qu'avec un bas de ligne court et une mouche un peu lourde qui peut entraîner le bas de ligne avec elle pour se glisser au dernier moment sous les branches. C'est un job pour la Sasson (palmer montée sur hameçon n°8) au bout d'un brin de 50cm environ en 20/100 (voir l'article à venir sur mes bas de ligne).
La canne est mon fouet habituel (9'#3).


Un lancer à la lune en revers

.